glossaire : Définitions

Adam de Craponne

(1526 à Salon-de-Provence – 20 décembre 1576 à Nantes) est un gentilhomme provençal et ingénieur français de la Renaissance. Il construisit entre 1557 et 1558 le canal qui porte son nom, qui permet encore aujourd’hui d’irriguer la Crau avec de l’eau provenant de la Durance.

Aquifère

Formation géologique pouvant contenir, de façon temporaire ou permanente une nappe d’eau souterraine.

Aquifère alluvial

Système constitué, de façon générale, par des sédiments exempts d’argile, poreux et perméables.

Aquifère karstique

Système complexe particulier associant une zone superficielle plus ou moins fissurée et insaturée en eau servant de zone d’infiltration et une zone inférieure fissurée saturée d’eau, présentant également des conduits, grottes, etc.

Boues d’épuration

Résidus du traitement des effluents liquides par des stations d’épuration, constituées de matières organiques et de matières minérales.

Climat méditerranéen

Le climat méditerranéen est un type de climat tempéré qu’on rencontre sur les régions côtières de la Méditerranée. On le rencontre aussi ailleurs dans le monde. Il est caractérisé par une quasi-absence de gel en hiver, des étés chauds et secs et des précipitations plus marquées en automne et au printemps.

Drainage

Le drainage agricole concerne l’ensemble des opérations ayant pour objectif la suppression des excès d’eau dans les terrains hydromorphes, agricoles ou non.

Eau brute

Eau superficielle ou souterraine telle qu’elle se présente dans le milieu naturel avant d’avoir été traitée en vue d’un usage.

Eau superficielle

Les eaux superficielles qualifient toutes les eaux naturellement ouvertes sur l’atmosphère, y compris les fleuves, les rivières, les lacs, les réservoirs, les ruisseaux, les lacs de barrage, les mers, les estuaires, etc. Le terme s’applique également aux sources, aux puits et autres collecteurs d’eau qui subissent directement l’influence des eaux superficielles.

Gaudre

Un gaudre (du provençal gaudre : « petit ruisseau ») désigne un cours d’eau souvent à sec en été et à faible débit le reste de l’année.

Hydromorphe

Sol montrant des marques caractéristiques d’une saturation en eau régulière. Généralement, un sol à dominante argileuse a plus de chances d’être hydromorphe. Dans un sol hydromorphe la vie microbienne est noyée.

Irrigation

Arrosage artificiel de terres, notamment en cas de sécheresse.
Synonyme : arrosage

Irrigation gravitaire

Technique d’irrigation basée sur la gravité pour la distribution de l’eau dans les parcelles.

Marais

Région recouverte par des eaux peu profondes, en partie envahie par la végétation.

Nappe Phréatique

Nappe d’eau souterraine formée par infiltration des eaux de pluie et alimentant des sources.

Paluds

La palud est un toponyme se rattachant à un marécage. Le mot palud (écrit parfois palue) signifie « marais » en vieux français. Le paludisme est étymologiquement le « mal des marais » et un paludier est un travailleur qui récolte le sel des marais salants.

Station d’épuration

Installation destinée à épurer les eaux usées domestiques ou industrielles et les eaux pluviales avant le rejet dans le milieu naturel.